ON VERRA ... LA VIE DES CAMPUS EN 2020

BANDE DESSINÉE SONORE

RÉSIDENCE D'ARTISTES À L'UNIVERSITÉ DE MONTPELLIER

  • Ganaëlle Maury  Plasticienne et réalisatrice de créations sonores
  • Émilie Plateau  Autrice de bande dessinée et illustratrice
  • Durée du projet  Sept. 2020 à Déc. 2021

Présentation de la BD sonore On verra, la vie des campus en 2020

Ganaëlle Maury et Émilie Plateau ont ainsi été retenues, le 13 mars 2020, dans le cadre d’une résidence portant sur la thématique : “La vie des campus en 2020”. Pouvions-nous imaginer pire moment et pire thème ? Les étudiantes, les étudiants et les personnels allaient en effet déserter les campus quelques jours après. Mais les artistes ont de la ressource et savent créer sous contrainte.

Le duo, soutenu par le service art & culture, ne s’est donc pas laissé démonter et a réalisé une bande dessinée sonore, point de vue percutant sur cette année toute particulière. Avec humour et résilience, elles ont traduit en sons, photographies et dessins la vie bouleversée de l’Université.

On verra, la vie des campus en 2020, parvient à capter de manière saisissante ce temps singulier et suspendu. Bien vu, les artistes !


Voir les étapes du projet

Découvrez la BD sonore

Télécharger la BD

BONUS

PAPIERS DE MARABOUTS

Pour les "Nuits de la lecture", dans le cadre de la résidence universitaire de Montpellier "La vie des campus", Mélanie Jaouls, Maîtresse de conférences en droit à l'Université de Montpellier, nous raconte les papiers marabouts.

Les coulisses en images

La clé des champs
Une création chorégraphique, graphique et sonore

Cette création a été menée pendant 5 jours avec les étudiantes danseuses de la Faculté des Sports, en collaboration avec l'artiste plasticienne Ganaëlle Maury et la professeure de danse Frédérique Tison. Le Workshop fut un moment privilégié et intense où improvisation et expérimentation ont été au centre des pratiques artistiques. Une fresque et des enregistrements sonores réalisés in situ par l'artiste dialoguent avec les gestes et les corps de ces jeunes danseuses. Il s'agit, ici, de questionner le rapport à la création mais aussi la question du corps contraint et isolé pendant ces longues périodes de confinement.

Avec le soutien financier de la DRAC Occitanie et Occitanie Livre & Lecture, coédité avec 6 Pieds sous terre