À paraître
9782352121626

MAI

Mal dominant de Fabrice Erre


Que faire quand on est un Mob (mâle occidental blanc) hétérosexuel quarantenaire omnivore athée en bonne santé, sinon dominer le monde ?


Ce spectacle dessiné, premier « stand-bd-up » de l’histoire de l’humanité, se lève contre le déterminisme absurde qui assigne à chaque Mob un destin si prévisible. Il est une prise de parole arrachée au brouhaha d’une époque troublée, un cri dans la foule contre l’indifférence à la différence, une individualité qui se tient debout pour dire : « j’existe ». Pour affirmer haut et fort, une fois pour toutes : « Ne vous laissez pas abuser par les apparences, prenez le temps d’écouter et de regarder. Car derrière chaque MOB, c’est un homme qui se cache. »


Disséquant toujours avec humour et beaucoup de pédagogie les maux de la société et de ses contemporains, revoici Fabrice Erre chez 6 Pieds sous terre. Dans la droite lignée de Le roux et de La mécanique de l’angoisse, l’auteur se met cette fois-ci en scène (oui, bien que la question n’ait pas été clairement évoquée, on pense fort qu’il s’agit d’une auto-représentation) dans le mauvais rôle dont il pourrait possiblement se sentir affublé.

Stand-up oblige, il pousse le curseur de la provocation et de la dérision évidemment le plus loin possible, manière d’expliciter, en creux, les angoisses qui traversent le mâle occidental blanc et le culot dont il abuse pour s’en défendre.

sepp

JUIN

La mala vida de Sylvain Ricard et Guillaume Penchinat


Juillet 1930, Argentine. le pays peine à se relever de la grande crise économique mondiale et, en bon opportuniste, le général Uriburu se prépare à renverser Hipolito Yrigoyen. Cette même année, la première Coupe du monde de football, qui se déroule en Uruguay, est organisée, et les Argentins, vainqueurs de la dernière Copa América, sont persuadés de pouvoir la gagner.


C’est dans ce contexte de liesse nationale et de grande instabilité sociétale que six personnages vont se croiser le temps de vivre, chacun à leur échelle, un fait divers des plus sordides. Isabel et Samuel, les jeunes idéalistes, le journaliste et esthète Fuentes et le sulfureux Don Marcello, et, enfin, le notable Ruben de la Hoyas et le flic poète alcoolisé Stevenson vont, le temps de la compétition sportive, sombrer lentement mais sûrement… 


Répartie en trois récits, chacun d’entre eux axé sur deux des personnages principaux, cette funeste histoire chorale sème les cadavres et enterre secrets et scandales. La mala vida, la mauvaise vie, c’est l’histoire de 6 personnages qui n’auraient jamais dû se croiser. Le lecteur découvre ainsi, au fil des chapitres, les tenants et aboutissants de cette lutte d’influence dénuée de toute pitié et baignant dans le sang des moins coriaces.

978352121633

Pour vous assurer une expérience optimale ce site utilise des cookies en récoltant des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.