Mawil

Mawil

Né en 1976, Markus "Mawil" Witzel vit et travaille à Berlin. En quelques années, il est devenu l'un des plus prolifiques jeunes auteurs allemands, publiant son propre fanzine Super-Lumpi, participant à des publications collectives ou à des fanzines européens (Epidermophytie, Panik Elektro, Moga Mobo, Strapazin et Stripburger), fédérant le collectif d'auteurs Monogatari (coupable de deux anthologies saluées par la critique) puis celui du Berlin Comix (avec notamment Andreas Michalke, reinhard Kleist et Fil). Surnommé "le Woody Allen de la scène bande dessinée locale" par la presse, Mawil développe une œuvre très personnelle, largement autobiographique et foncièrement drôle, sur les jeux de l'amour et du hasard, les désirs que l'on refoule et les expériences qui échouent. Ses livres lui ont valu de remporter de nombreux prix et d'être nominé pour le Max & Moritz, le grand prix de la bande dessinée allemande. On peut toujours rester amis… est son premier livre publié en France. Ancien musicien d’un groupe rock (cet épisode est l’élément central de Die band (Le groupe) édité en France sous le titre The band, Mawill a été mis en lumière en France dans Le journal de la culture (Arte)..

EN ALLEMAGNE

Berg-Hasi auto-produit, 2001 | Alltagsspionage (collectif)Monogatari, 2001 | Strand Safari Schwarzer Turm, 2002 | Geschichten aus dem Comicgarten (collectif) Berlin Comix, 2002 | Warburger (collectif) Stripburger, 2003 | Wir können ja freunde bleiben Reprodukt, 2003 | Operation Läckerli (collectif) Monogatari, 2004 | Rückenwind (collectif) Moga Mobo, 2004 | Die

En FRANCE 6 Pieds sous terre, 2005 | Safari Plage 6 Pieds sous terre, janvier 2006 | THE BAND 6 Pieds sous terre, 2007 | Welcome Home, 6 Pieds sous terre, 2009  

Le site de l'auteur

Bibliographie

Apparaît dans

Pour vous assurer une expérience optimale ce site utilise des cookies en récoltant des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.